les dragonnets Index du Forum
les dragonnets
Club de jeu de Rôle Valentinois
 
les dragonnets Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Démographie au Moyen-Age

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les dragonnets Index du Forum -> les dragonnets -> La taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bruno
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2014
Messages: 1 888
Localisation: QF1-0001
Masculin
XP: 1 896
Moyenne d'XP: 1,00

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 09:15 (2018)    Sujet du message: Démographie au Moyen-Age Répondre en citant

Je viens de tomber sur une page très intéressante : http://antoun.free.fr/demon/demog.htm
Le site datant de 2009 (et ne semblant plus mis à jour depuis quelques années), je crains un peu qu'il ne soit coupé un jour ou l'autre, c'est pour cela que je copie quelques informations ici.
Je vous conseille de lire l'article de base, surtout si vous partez d'une carte pour créer vote pays, car il y a toute un système de calculs qui permet de définir les villes et leurs négoces à partir de la superficie du territoire.

Densité de la population pour le pays
Pays inhospitaliers : 10 personnes par kilomètre carré.
Contrées très agréables : un peu moins de 50.

France du XIVème siècle : 40,6 habitants au km²
Allemagne, Italie : environ 33.
Îles Britanniques : 16,2 habitants au km², pour la plupart regroupés dans la moitié sud.


Villages et villes
2% de la population totale vit dans des demeures isolées ou des hameaux ou sont itinérants.
89% des villages (de 20 à 1000 habitants).
6% des bourgs de 1 000 à 8 000 habitants.
3% restant peuplent les villes moyennes (entre 8 000 et 12 000 habitants) ou les grandes villes (de 12 000 à 100 000 personnes).

Bourgs et villes du Moyen Âge ont une densité moyenne de 150 à l’hectare ; la ville typique de 10 000 habitants occuperait donc 67 hectares.
La taille de la plus grand ville du royaume sera égale à 15 x (racine carrée de la population).


Agriculture
Un kilomètre carré de terre habitée (en comptant les routes, villages et bourgs) peut nourrir 70 personnes (aléas inclus).
Vous pouvez ainsi déterminer la quantité de terres sauvages ou non cultivables dans le royaume (principalement des forêts vallonnées et des cours d’eau).
Bon à savoir : la surface agricole ne dépassera sans doute pas les 66% du royaume, taux maximum atteint sur Terre.
Le nombre total des bêtes d’élevage est 2,2 fois la population humaine, dont 68% de volailles. Le reste sera du bétail élevé pour le lait et la viande, essentiellement des porcs, ainsi que des bovins élevés pour le travail des champs et le lait. Les moutons seront très courants si la région a un marché de la laine.


Distance moyenne entre les foyers de population
[Racine carrée de (Surface agricole / nombre de villages)] / 0,9305347
L'exemple donne 3,6 km, soit moins d’une heure de marche. Villages et bourgs ont tendance à s’agglutiner le long des axes de voyage entre les villes.


Rareté des commerces et métiers
Ratio d’entretien (RE) = nombre de gens qu’il faut pour faire vivre un commerce (variable à +/- 60%) - chiffres du Paris du XIVe.

Alimentaire :
Volaillers : 1000
Bouchers : 1200
Poissonniers : 1200
Brasseurs : 1400
Pâtissiers : 500
Boulangers : 800
Marchands d’épices : 1400
Porteurs d’eau : 850
Marchands de vins : 900
Tavernes/Restaurants : 400
Auberges : 2000

Vêtements :
Tailleurs : 250
Fabricants de boucles : 1400
Cordonniers : 150
Fripiers : 400
Marchands de tissus : 700
Fourreurs : 250
Tisserands : 600
Faiseurs de bourses : 1100
Gantiers : 2400
Chapeliers : 950
Blanchisseurs : 2100
Tanneurs : 2000

Bâtiment :
Plâtriers : 1400
Maçons : 500
Couvreurs : 1800
Charpentiers : 550

Soin du corps :
Barbiers : 350
Soigneurs (rebouteux, infirmiers, étudiants recalés...) : 350
Médecins diplômés : 1700
Garçons de bains : 1900

Artisanat :
Forgerons : 1500
Serruriers : 1900
Chandeliers : 700
Cordeliers : 1900
Tonneliers : 700
Fabricants de fourreaux : 850
Couteliers : 2300
Bourreliers : 2000
Selliers : 1000

Métiers de lettres :
Avocat : 650
Clerc séculier (vicaires, étudiants, bedeaux, etc., mais moines exclus) : 40
Prêtre : 1100
Université : 27,3 millions de personnes (à l'échelle du continent).
Copistes : 2000
Graveurs sur bois : 2400
Magasin de fournitures (papier, matériel d'écriture ou d'art) : 2800
Enlumineurs : 3900
Relieurs : 3000
Libraires : 6300

Métiers d'art :
Sculpteurs : 2000
Joailliers : 400
Tapissiers : 2000
Peintres : 1500

Divers :
Marchands de foin : 2300
Marchands de bois : 2400
Agent de l’ordre (garde, milicien, etc.) : 150 citadins
Servantes : 250
Domestique (noblesse) : 200

Commerces non listés : entre 5 000 et 25 000.


Bibliographie
  • Henri Pirenne, Les villes du Moyen Âge (PUF, 1992), première publication de 1929.
  • The Castle Story, par Sheila Sancha (Harper Colophon).
  • The Medieval Town, par John H. Mundy and Peter Riesenberg (Robert E. Krieger).
  • The Medieval Town, par Fritz Rörig (University of California Press).
  • Medieval Regions and Their Cities, par Josiah Cox Russel (David & Charles press).
  • Life in a Medieval City de Joseph et Francis Geis (Harper and Row, 1981).


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 6 Juin - 09:15 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bruno
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2014
Messages: 1 888
Localisation: QF1-0001
Masculin
XP: 1 896
Moyenne d'XP: 1,00

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 09:19 (2018)    Sujet du message: Démographie au Moyen-Age Répondre en citant

Évolution de la population de la France métropolitaine (estimations)




















Date

Habitants
15 000 av. J.-C.
50 000
5000 av. J.-C.
500 000
2500 av. J.-C.
5 500 000
An 1
7 000 000
400
12 000 000
800
8 800 000
850
6 000 000
1226
16 000 000
1300
15 000 000
1345
20 200 000
1350
15 000 000
1400
12 000 000
1457
19 700 000
1500
18 000 000
1550
15 300 000
1560
16 200 000
1580
16 500 000
1600
20 000 000


Époque médiévale


On estime que vers la fin de l'Empire romain, la population gallo-romaine était d'environ 12,2 millions d'habitants.
Entre le Ve siècle et le VIIIe siècle, elle subit une forte diminution, puisqu'à l'époque de Charlemagne, vers l'an 800 elle est estimée à 8,8 millions.
À cette même époque les Celtes chassés d'Angleterre par les Saxons s'installent en Bretagne. La première occupation de berbères musulmans, commencée en 715 par la prise de Narbonne, est repoussée en 759. 
En cinquante ans, entre 800 et 850, la chute est vertigineuse, puisqu'on estime qu'au milieu du IXe siècle, sous le règne de Charles le Chauve, elle atteint à peine 5 millions d'habitants. En 838 les Sarrasins saccagent Marseille, razzient des habitants pour les réduire en esclavage et effectueront plusieurs autres razzias semblables jusqu'à l'an 1000, dans un contexte où les cotes italiennes et espagnoles sont encore plus exposées à leurs raids. À la même époque, les Vikings prennent pied à l'autre bout de la France. De nombreux scandinaves se fixent alors en Normandie. Le déclin démographique est stoppé au Xe siècle.


 
Au début du XIIIe siècle, vers 1200, la population française retrouve à peu près les chiffres qu'elle avait atteint 800 ans plus tôt, à la fin de l'Empire romain (12,2 millions). Louis-Henri Fournet, fixe lui ce retournement démographique au XIe siècle : « Pour la première fois dans l'histoire du monde, des densités de trente à quarante habitants par kilomètre carré sont atteintes en France, en Lotharingie, en Angleterre et en Italie ».


Un peu plus d'un siècle plus tard, en 1320, à la fin de la dynastie des Capétiens directs, sous le règne de Charles IV le Bel, la France compte environ 24 000 paroisses (1 paroisse = environ 800 habitants) et atteint pour la première fois le chiffre de 20 millions d'habitants, sur un territoire de 320 000 km2 (soit une densité de 62,5 h/km2).


Au milieu du XIVe siècle, après la Grande Peste, au début du règne de Jean II le Bon, on évalue la population française entre 16 et 18 millions d'habitants sur 400 000 km2, soit une densité de seulement 45 h/km2. Le domaine royal couvre 300 000 km2, les grands fiefs environ 100 000 km2. La Provence est partagée en 23 vigueries/baillies. Une baillie fait environ seize localités. Elle fait 31 400 km2. Sa population est de 375 000 habitants (80 000 feux), soit une densité d'à peine 12 h/km2. L'armée compte 25 000 hommes (1,25 % de la population). Entre 1357 et 1453, à la fin de la Guerre de Cent Ans, la population française reste stable autour de 16,6 millions d'habitants. Elle n'en demeure pas moins l'entité la plus peuplée d'Europe, et de loin.


Époque moderne
 
Le chiffre de 20 millions d'habitants est à nouveau atteint au début du XVIIe siècle, sur un territoire agrandi, donc avec une densité de population de 34 h/km2. Alors que 300 000 huguenots sont chassés du territoire, 5 000 jacobites irlandais, et quelques milliers de catholiques Anglais ou Écossais se réfugient dans les ports français. Par ailleurs, des dizaines de milliers d'auvergnats et rouergats, s'établissent en Espagne, souvent une partie de l'année seulement, profitant du Siècle d'Or de ce royaume. Les communautés françaises, entre ces travailleurs et l'exil huguenot sont alors particulièrement nombreuses dans les pays d'Europe, surtout en Angleterre, aux Pays-Bas et dans les états allemands.


Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_démographique_de_la_France
 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:43 (2018)    Sujet du message: Démographie au Moyen-Age

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les dragonnets Index du Forum -> les dragonnets -> La taverne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
créer par Dragon